dimanche 9 décembre 2012

Battle Royale


Battle Royale de Koushun Takami - Japon - 1999
Edition Livre de Poche - Dystopie

Résumé éditeur
Dans un pays asiatique imaginaire, existe un programme gouvernemental connu sous le nom de "Battle Royale". Chaque année, une classe de 3e est choisie au hasard, emmenée sur une île coupée du monde, et les collégiens doivent combattre entre eux jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un survivant...
Ceci afin de servir d'exemple à la population, à la jeunesse particulièrement, et aussi de recueillir des statistiques sur le temps mis par le champion à éliminer ses camarades.
Version contemporaine suvitaminée de Sa Majesté des Mouches, de William Golding, Battle Royale a défrayé la chronique à sa publication avant de devenir l'un des plus grands best-sellers de l'édition nippone.

On retrouve dans Battle Royale quelques éléments du livres dont il s'inspire : des enfants livrés à eux-même sur une île déserte.  Mais cette fois, ils sont contraints de s'entretuer. Si au début, cette idée fait autant horreur aux personnages qu'à la lectrice, force est de constater que personne n'aura le choix.
Si certains tentent de contourner la fatalité, d'autres sont prêts au pire pour survivre.
Pris dans ce jeu de massacre et sous l'effet de la peur, la panique, la méfiance, les caractères se révèlent ou se modifient. On suit tous les élèves, en particulier Shûya et Noriko aidés du taciturne Kawada, dans leur errance dans l'île, terrifiés à l'idée de tomber sur un camarade de classe. On assiste à leurs morts plus ou moins propres et un compteur en fin de chaque chapitre rappelle combien il reste de survivants.

C'est toutefois à prendre au second degré et il faut noter qu'il y a un peu d'humour là-dedans et l'auteur en profite pour épingler son pays à travers quelques remarques bien senties.
Ce qui m'a le plus gêné et même agacée au bout d'un moment, c'est le côté shojo avec ces filles (et même quelques garçons) qui se demandent encore de qui elles sont amoureuses (étrangement, la plupart est attirée par Shûya) alors qu'à la page suivante, elles se font massacrer. Est-ce vraiment le moment de se poser ce genre de questions ?

En définitive, Battle Royale est un bon divertissement, même si on est loin d'être stupéfait par la conclusion.


Bonus :

Quoi de mieux comme complément au roman que son adaptation ?
Comme il faut s'y attendre, le film n'est pas calqué sur le roman.
Ici, le programme n'est là que pour punir des élèves qui ne respectent plus l'autorité des enseignants alors que dans le roman, c'était un peu plus profond que ça.
De plus Kawada et Kiriyama ne sont plus des élèves de la classe, et surtout l'antipathique Sakamochi présente une certaine humanité.
Sinon la mort des élèves est plutôt bien respectée ainsi que l'essentiel de l'histoire. Par contre, le film insiste beaucoup sur l'humour et j'aime quand c'est associé à de l'horreur. Quoique ça ne fasse pas trop peur, il y a beaucoup de sang, mais rien de spectaculaire. Du coup Battle Royale devient plus divertissant dans ce format.
S'il ne respecte  pas à la lettre le livre de Takami, la version de Kinji Fukasaku n'est pas pour autant une déception.


Battle Royale de Kinji Fukasaku - Japon - 2000 - action horreur

1 commentaire:

  1. Bonjour,
    Je vous prie de m’excuser. Je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.
    Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.
    En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements...

    RépondreSupprimer